Réveil Campus du Vendredi 24 février

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Sélection Chanson Française de 7h30 à 8h

‘ Nouveau Visage de la Pop Française ; Les Filles prennent le Pouvoir  ’

- Cléa Vincent / Electricité 

- Juniore ( Anna ) / Difficile

- Calypso Valois / Le Jour

- Laure Briard / Les Pins des Landes

- La Féline ( Agnès) / Senga 


CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°23 2016-2017 « LE SAXOPHONISTE ET ARRANGEUR KAMASI WASHINGTON  » – 27 FEVRIER 2017

Kamasi-Washington-©Jean-Baptiste-Millot-810x539

Kamasi Washington et son saxophone ténor

Kamasi Washington est né le 18 février 1981 à Los Angeles. Fils d’enseignants de musique, il est élevé à Inglewood en Californie. Il est diplômé de l’Alexander Hamilton High School de Los Angeles. Etudiant en Ethnologie de la musicologie à l’Université de Californie, il a été amené à rencontrer des musiciens de jazz prestigieux comme Kenny Burrell, Billy Higgins ou le célèbre chef d’orchestre et arrangeur de la Côte Ouest, Gerald Wilson avec qui, notamment, il commencera à jouer en sideman. En 2004 avec de jeunes musiciens comme Cameron Graves, Stephen Bruner et Ronald Bruner, il réalise l’album « Young Jazz Giants » à l’image du « Modern Jazz Giants » de Miles et Monk cinquante ans auparavant. Il jouera par la suite avec Wayne Shorter, Herbie Hancock, Gerald Wilson, Lauryn Hill, George Duke, la chanteuse Chaka Khan, le chanteur et guitariste néo soul Raphael Saadik…

Paraîtront, en 2007 l’album « The Proclamation », en 2008 l’album « Light of the World ». En 2015 son album « The Epic » connaîtra un immense succès aux Etats-Unis comme en Europe. Il sera classé troisième à « l’U.S. Billboard Jazz Albums » !


Whizzz & Love du Vendredi 17 Février


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mix #1 Noé vs Alex
- Pratt & Moody feat. Cold Diamond & Mink / Lost lost lost / Timmion
- Juniore / Je fais le mort / Le Phonographe
- It’s A Fine Line / Cardiogram (Dollkraut instrumental) / Kill The DJ
- Alex Cameron / Mongrel / Secretly Canadian

Hyporama : le retour de Benjamin Sportès, ex-Sporto Kantès, aux commandes d’un nouvel OVNI
- Futuro Pelo / Swamp / Pain Surprises

Mix #2  Marie vs Noé 
- Marie Laforêt / Noé / Polydor
- Gepy & Gepy / Body to body / Baby
- Rena / Dance it off (Pablo & Shoey re-jig) / Fatty Fatty Phonographics
- Blind Rape / Edit service 76 / I’m A Cliché


Mercredi ! Ballade musicale Franco-Japonaise avec Madame Patate // 15-02-2017

Au programme de ce Mercredi :

Madame Patate nous emmène dans un voyage onirique au pays des chansons franco-japonaises !

Musique de l’émission :

Haruomi Hosono - Compilation de jeux-vidéos

Yuko Ikoma - Je te veux

Marie and Me - Daniel mon amour

Kumisolo - Ce soir

Dalida en japonais - Il venait d’avoir 18 ans

Juicy fruit - Come and sing

Super Excentric Theater - Oh les beaux japonais

Bourville et Annie Cordy - Sous les palais tu vis

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

ou

CLIQUEZ ICI


Mercredi ! Spécial festival Astropolis // 08-02-2017

Au programme de ce Mercredi :

Venez découvrir et revivre le festival Astropolis !

Musique de l’émission :

Diverses musiques du festival Astropolis

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

ou

CLIQUEZ ICI


Dangerous Ground : Emission du 10-02-2017:21H00

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

DGdestroy2014_1

1-Milez Grimez & RAW _Countdown

2-Akinyele_Yo

3-Kess_Against the law

4-Teflon_My will

7-Endangered Species_No Doubt

8-Silhouette_Fast lane part.2

9-Wu Syndicate_Gollden Sands

10-Genovesee_Genovesse Thesis

11-KRS-One_A Friend

12-Royal Flush_Moving on your weak production

13-Widow Prizm_Brooklyn Kid of life

14-Afu-Ra_Whilrlwind through cities

15-Onyx_walk in New York

16-Drama Klub_The Baptism

17-Cypress hill_ Illusions ‘(remix & LP version)

18-Big Shug_Most wanted man

19-Gangstarr featuring M.O.P_BI vs Friendship

20-DiamonD_Gather round

21-Akhenaton_Je suis peut-être

22-The Eastflatbush Project_A madman’s Dream

23-Raskass_On earth as it is

24-Souls Of Mischief_Ya can’t stop

25-Global Platoon_Executive Order

26-Mykill Miers_Triggernometry

27-Trendz of culture_Off and on MOL remix

28-Shadz of Lngo_think I give a fuck

29-Bounty Killer featuring Masta Killa_Eyes a bleed RZA remix

30-Tha Alkaholiks_Mary Jane

31- Ol’dirty bastard _ raw hide


http://www.mixcloud.com/dangerous_ground_radio_show/

http://www.ustream.tv/channel/onlygoodstuff

https://www.facebook.com/Dangerous-Ground-Radio-Show-706235009521160/?ref=aymt_homepage_panel



Dangerous Ground : Emission du 03-02-2017:21H00

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

DGdestroy2014_22

Invité Dj Saxe


1- Monsta Mook Ft Conway _ In The Streets – [ Produced By J.Demers]

2- Five Steez/The Sickest Drama _ Valhalla Doctrine

3- Faith Evans x The Notorious B.I.G. _ NYC ft. Jadakiss

4- Tragedy Khadafi Feat Grand Surgeon & DJ Madhandz _ America The Refix (prod by BigBob)

5- O.C. (D.I.T.C.) _ Sound Off

6- Busta Rhymes ft Swizz Beatz – AAAHHH

7- Ras Kass _ Frozen

8- Wildchild _ Super Psycho

9- Chinese Man _ The New Crown (feat. A-F-R-O, A.S.M. & Taiwan MC)

10- Jazz Spastiks & Mello Soul Black _ Midnight Mode

11- M-Dot _ Dreamscape

12- Oh No & Tri-State _ Wind Chime Wizardry (feat. Planet Asia)

13- Snowgoons _ Know What You’re Facing (Ft. Killah Priest, Slaine & Aspects)

14- DMX – Bain Iz Back

15- The Game _ Lights Go Out

16- Superior Ft. Don Streat, Termanology, Lil Fame & DJ Grazzhoppa _ Rapper Shot

17- Venomous2000 & Trilian Ft. Reks, Crayz Walz & DJ TMB _ Rock The Bells

18- Ran Reed _ The Innovator feat. Shabaam Sahdeeq

19- U.G. _ Scripts N Scrolls

20- Shaz Illyork _  Bomb Harder feat. Guerilla Nems

21- Pete Flux & Parental _ What They Need

22- Talib Kweli Ft. Styles P _ Last Ones

23- The LOX _ What Else You Need To Know

24- Raekwon _ This Is What It Comes Too

25- Saga & Thelonious Martin _ Where We Live (Brooklyn)

26- Mpulse _ Show It Off

27- Prodigy _ Snakes

28- Hello Tomorow _Old Voices feat. Wizdom

29- Prince D’arabee _dommage collateral


http://www.mixcloud.com/dangerous_ground_radio_show/

http://www.ustream.tv/channel/onlygoodstuff

https://www.facebook.com/Dangerous-Ground-Radio-Show-706235009521160/?ref=aymt_homepage_panel


CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°22 2016-2017 « LE PIANISTE, CHANTEUR ET ARRANGEUR LES MCCANN » – 20 FEVRIER 2017

Les McCann

Les McCann aujourd’hui. Un homme heureux devant son clavier


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Né le 23 septembre 1935 à Lexington dans le Kentucky, Les McCann est un parfait musicien autodidacte qui prit en tout et pour tout quatre leçons de piano auprès d’une vieille dame qui vivait dans son quartier et qui mourut avant la cinquième. Au début des années cinquante, il quitte le Sud, appelé dans la Marine. Il se retrouve à San Francisco où il a l’occasion de fréquenter les clubs de jazz de la ville, il découvre ainsi Miles Davis et, Erroll Garner qui deviendra rapidement son modèle. Démobilisé de l’Armée sur place, il décide de déménager pour Los Angeles et signe un contrat d’enregistrement avec Pacific Jazz Records. En 1959, il accompagne le chanteur Eugene McDaniels puis, il constitue un trio, le « Les McCannn Limited » avec le batteur et flûtiste Ron Jefferson, un musicien talentueux de la Côte Ouest peu connu en France, qui créera par la suite le « Ron Jefferson Choir » en 1965. Les McCann enregistrera énormément entre 1960 et 1964. Ses premiers albums, « Plays the truth », « The Shout » et surtout, « Compared to What » sont des succès commerciaux. Au début des années 1960, venu à New York, il joue dans les Clubs new-yorkais tels le Village Gate ou le Village Vanguard. Il commence à ce moment, en trio, à chanter en même temps qu’il joue du piano. En 1961 il participe pour la première fois en Europe, au Festival d’Antibes Juan-les-Pins où il partage la scène avec Ray Charles, dont il s’inspirera plus tard et Count Basie. En 1962 il est à nouveau en Europe avec Zoot Sims et le guitariste Charlie Byrd. En 1969 il est à Montreux, il y retournera en 1972. Il va dès lors s’éloigner quelque peu du jazz en enregistrant en Californie avec des synthétiseurs qui le feront s’approcher de la musique de variétés. Artiste dans l’âme, il s’adonne également à la photographie. Il fera ainsi quelque 8 000 photos de musiciens au fil des ans. Il est aussi, à ses heures, un aquarelliste talentueux qui adore représenter les fleurs. Dans le domaine musical, on lui doit d’avoir parrainé les chanteurs Roberta Flack et Lou Rawls, le pianiste Monty Alexander qui viendra lui-même à Montreux en juillet 1976, enfin, le regretté organiste Richard « Groove » Holmes.

Découvrir Les McCann…But not for me 1960 / C Jam Blues 1960 / How high the Moon 1960 / You got in your soulness 1969 / Compared to what 1972 / Cochise 1972 / Price you gotta pay to be free 1972 / A little 3/4 for God & Co 1960

La semaine prochaine « Kamasi Washington, Saxophoniste Ténor »

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »


CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°21 2016-2017 « LE PIANISTE EARL HINES » – 13 FEVRIER 2017

Earl Hines
Earl Hines à son piano


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Il n’est pas exagéré de dire qu’Earl Hines fut le père de tous les pianistes de jazz, y compris les plus modernes. Jusqu’à sa mort en 1983, il parcourt toutes les scènes du monde, toujours aussi jeune, toujours aussi inventif. Kenneth « Fatha » Hines est un pianiste, chanteur et compositeur né à Duquesne en Pennsylvanie le 28 décembre 1903 et mort le 22 avril 1983 à Oakland en Californie. Il commence dans sa jeunesse par jouer du cornet puis il se découvre une véritable passion pour le piano à l’âge de neuf ans. Il commence avec son orchestre ses débuts professionnels à Pittsburgh en 1922. Il n’a que 19 ans. Il joue à Chicago avec le violoniste Vernie Robinson puis il intègre les orchestres de Sammy Stewart, Louis Armstrong en 1927 dans le second Hot Five qui aura une influence déterminante sur son jeu, de Jimmy Noone. Il grave en 1928 des faces de 78 tours mémorables avec Louis Armstrong dont le fameux « West End Blues ». Il forme par la suite un grand orchestre qu’il conserve jusqu’en 1947. Il se produit au « Grand Terrace » de Chicago, un établissement où même les serveurs étaient armés et dont l’employeur de Hines était un certain Al Capone. De futures grandes figures du jazz vont défiler dans l’orchestre : Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Bennie Green, Sarah Vaughan, Wardell Gray.

Il est au Festival de Nice en février 1948 avec Louis Armstrong et son All Stars, invité par Hugues Panassié. C’est le tout premier Festival du genre en France. A quarante-cinq ans il clame sa joie lorsqu’il contemple la Tour Eiffel ! Il participe à cette époque à différents orchestres de jazz dont celui de Jack Teagarden, avec qui il visitera l’Europe en 1957. En 1966, une grande tournée l’amène eu URSS et aux Etats-Unis. Il participe en 1968 à « la Jazz Expo de Londres ». Il se produit dans ces années soit en solo soit en quartette. En octobre 1970 il participe à la tournée annuelle organisée par George Wein, le « Newport in Paris » qui laissera de bons et mauvais souvenirs. Parmi ceux-là, l’incroyable goujaterie du public français qui hua la magnifique Anita O’Day pour mieux faire un triomphe à un Mingus pourtant en toute petite forme. Earl Hines en profitera pour enregistrer en studio en décembre de la même année de belles faces dont ce magnifique « Them there eyes » de Maceo Pinkard, enregistré en 1931 par Armstrong et en 1939 par Billie Holiday et, « Snugly but ugly » qui permet d’apprécier une magnifique ligne de basse.

On a souvent écrit qu’Earl Hines avait été le créateur du « style piano-trompette » dans l’orchestre de Louis Armstrong. Hines dit de lui-même « qu’il a commencé à jouer du piano selon la façon d’une trompette ». Il rompt très vite avec les pianistes de style « stride » tels James P. Johnson, Willie « the Lion » Smith ou Fats Waller. Alors qu’à cette époque, il a un jeu de main gauche très syncopé, il énonce parallèlement à la main droite des phrases très riches ponctuées de trémolos serrés. Ses conceptions de compositeur l’amènent à privilégier un jeu au piano inventif et fondamentalement créateur qui le font se rapprocher d’orchestres comme ceux de Count Basie ou de Jimmy Lunceford avant que n’arrive la déferlante « bebop ».

Moderne en 1928, il conservera cette même jeunesse au cours des années quatre-vingt.

A Monday Date avec Louis Armstrong et son Hot Five N.2 1928 / West End Blues avec Louis Armstrong et son Hot Five N.2 1928 / Four or Five Times avec Jimmy Noone à l’Apex Club de Chicago 1928 / Maple Leaf Rag de Scott Joplin avec le grand orchestre d’Earl Hines 1934 / Blue avec le grand orchestre d’Earl Hines 1935 / Boogie Woogie on St. Louis Blues 1960 / Willow Weep for Me 1960 / Rosetta piano solo 1960 / Black and Tan Fantasy 1966 / Muskrat Ramble 1957 / Them There Eyes 1970 / Snugly but Ugly 1970 / Almost like Being in Love 1970

La semaine prochaine « Le pianiste et chanteur Les McCann »

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »


Whizzz & Love du Vendredi 11 février ( Burger Whizzz #5 )


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mix #1 : Divia
- Sergio Mendes & Brasil ’66 / Righteous life / A&M
- Bobby Oroza / This love part 2 / Stylart
- Buried Treasure / Let yourself go (3 Way edit) / Buried Treasure
- Röyksopp / This space / Unreleased

La VO Soutirée : on s’en remet une petite louche tellement on kiffe Alex Rossi
- Alex Rossi / La famiglia / Mr B’s Italian Schnock collection (2017) >>>>> Daft Punk / Teachers / Virgin (1997)

Mix #2 : Tarzan
- Lindstrøm & Prins Thomas / Boney M down / Eskimo
- Tatyana Kochergina / Igray skripka igray (DJ Scientist edit) / Excursions
- INXS / To look at you (La Décadanse edit) / https://soundcloud.com/la-decadanse-1/inxs-to-look-at-you-la-decadanse-edit
- Alkalino / Brand new lover / Audaz

Mix #3 : DJ Croix De Lorraine
- Toro Y Moi / Omaha / https://ourfirst100days.bandcamp.com/
- The Black Neon / Cast that light / Memphis Industries
- Ralph’s World / Homebody / https://soundcloud.com/ralphswrld/homebody
- Joyce Heath / I wouldn’t dream of it / Dragon

Mix #4 : Plexit
- Rosetta Hightower / Rocking chair (DJ XS edit) / Mr B XS Collection
- Thelma Jones / I want what you want / Expansion
- Eli Escobar / Everybody / Razor-N-Tape
- Rena / Dance it off (Pablo & Shoey re-jig) / Fatty Fatty Phonographics