CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°14 2017-2018 « LIVE RECORDINGS OF JACO PASTORIUS WITH HIS ELECTRIC BASS GUITAR » – 11 DECEMBRE 2017

Jaco Pastorius
Jaco Pastorius et sa légendaire basse électrique à 4 cordes


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Jaco Pastorius est né en 1951 en Pennsylvanie, avec un père, Jack qui était déjà batteur. Ses parents s’installent à Fort Lauderdale en Floride alors qu’il n’a que 9 ans. A 12 ans il s’initie à la batterie qu’il emprunte à son frère Gregory mais, en 1964, alors qu’il s’est cassé le poignet en jouant au football, il décide d’abandonner la batterie. Il décide d’apprendre en revanche la guitare basse. IL devient peu après le bassiste du groupe « Las Olas Brass », un groupe qui joue James Brown, Wilson Pickett, Aretha Franklin… En 1968, il écoute des bassistes comme Carlos Garcia ou Donald Dunn de Stax pour jouer comme eux. Aussi en 1970, il s’offre une fender jazz bass dont il enlève les frets pour obtenir un son plus legato. Il découvre le jeu en harmoniques artificielles qui deviendra sa façon de jouer. En 1972, Wayne Cochran, une sorte de « James Brown blanc » de Georgie, lui propose de devenir le bassiste de son groupe appelé les « C C Riders ». Dans les années 1973, en Floride, il a l’occasion en concert, d’accompagner les Temptations, les Four Tops, Mel Tormé.

Il fait alors alors la connaissance du guitariste de jazz Pat Metheny. Premier vinyle en 1974 avec le chanteur de soul « Little Beaver » dans « Party down » sous le nom de Nelson « Jocko » Padron. Après quelques remplacements chez Blood Sweat and Tears, il enregistre enfin son 1er album éponyme en 1976 plus Black Market avec Weather Report dont il devient un membre officiel le 1er avril 1976. Il part alors en tournée mondiale avec Weather Report, il enregistre aussi avec Joni Mitchell. Mais dès 1977 il plonge dans la cocaïne. Dès 1980 les tournées avec Weather Report ou Joni Mitchell deviennent un enfer : Jaco est de plus en plus irascible. 1980 et 1981, parution de 2 grands albums, « Night passage » et « Word of mouth » qui est un grand album avec orchestre et basse et de grands musiciens mais la Warner ne le trouve pas assez orienté « basse ». En 1982, lors d’une tournée à San Francisco, il joue assez mal sur scène et ses relations avec Zawinul se détériorent de ce fait. Les années 83-86 sont catastrophiques, il joue avec n’importe qui. Il se fait casser la figure à 4 heures du matin, le 12 septembre 1987, devant le Midnight Bottle Club à Fort Lauderdale, par le videur de la boîte, un certain Luc Havan. Pastorius mourra 9 jours plus tard, le 21 septembre, à 35 ans.

Bassiste à la sonorité unique réverbérée, au toucher virtuose avec des lignes de basse très mélodiques aux traits fulgurants et au vibrato intense, il fut un très grand musicien soliste et d’orchestre.

Liste des titres proposés ce soir Three views of a secret / Sophisticated Lady / Bluesette / I shot the sheriff / Promise land / Amelia / Foreign fun / Amerika.

La semaine prochaine, pour clôturer l’année 2017, ce sera un hommage à la chanteuse Jeanne Lee, disparue depuis déjà dix-sept années.

Bonne semaine

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »


P L U S – The Cure (bonus)

PLUS_FB-THE_CURE

Télécharger, (ré)écouter cette émission : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Tracklist :


1 – Dinosaur Jr – Just Like Heaven (Single -1989)

2 – -M- – Close To Me (Je Dis Aime – 1999)

3 – Victor Malloy – Boys Don’t Cry (La Musique de Paris Dernière 6 – 2008)

4 – Nouvelle Vague – A Forest (Nouvelle Vague – 2004)

5 – The Cure – The Lovecats (Extended Version) (B-Sides & Rarities – 2015) 

6 – Crystal Castles feat. Robert Smith – Not In Love (Not In Love Single – 2010)

(The Grave Which Grins At The Last – 1980)

7 – Korn + The Cure – Make Me Bad/In Between Days (Korn MTV Unplugged 2007)

8 -  The Cure – Primary live 1984 (Concert-The Cure Live 1984)

9 – Boys Don’t Cry (extended 12″ dance version) (Boys Don’t Cry (new voice • club mix) – 1986)



P L U S – The Cure (classics)

PLUS_FB-THE_CURE

Télécharger, (ré)écouter cette émission : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Tracklist :


1 – In Between Days (The Head On The Door – 1985)

2 – Close To Me (The Head On The Door – 1985)

3 – Boy’s Don’t Cry (Boy’s Don’t Cry – 1980)

4 – Just Like Heaven (Kiss Me Kiss Me Kiss Me – 1987)

5 – Fire In Cairo (Three Imaginary Boys – 1979)

6 – A Forest (Seventeen Seconds – 1980)

7 – Lullaby (Disintegration – 1989)

8 – Lovesong (Disintegration – 1989)

9 – All Cats Are Grey (Faith – 1981)


 




Dangerous Ground : Emission du 01-12-2017:21H00

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

DGdestroy2014_22

invité : Dj Saxe


1- Joe Young Feat. Mobb Deep & Big Noyd _ What The Thugs Do

2- Phoenix Da Icefire _ Bloody Battle Grounds feat. Timbo King

3- Ockz _ Opiates

4- Grand Surgeon _ Wanted

5- Wu-Tang Clan _ Hood Go Bang! feat. Redman and Method Man

6- Parish « PMD » Smith _ Mic Doc feat. RJ da Realst

7- Apathy & O.C. _ The Broadcast

8- SciFi Stu & Chinch 33 _ Murderous Ft Nutso, Shabaam Sahdeeq & Hus Kingpin

9- Omniverses _ The Journey

10- Ruste Juxx _ Highs & Lows feat. Denku

11- Masta Killa _ Down With Me

12- Concentration Camp _ Concentration

13- DISCIPLES OF THE SICK _ Sometimes Feat. El Da Sensei

14- Spit Gemz _ Exercise The Exorcism ft. Necro, Nems

15- Eff Yoo X The Kurse _ Snuff film noir

16- Tone Chop & Frost Gamble _ Get Beat Down

17- Recognize Ali x Dj Tmb _ Villainous feat. Ruste Juxx Reef The Lost Cauze & King Magnetic

18- Defari _Acknowledgement feat. Evidence

19- Slaine & Termanology _ Apocalypse feat. Nems & Ill Bill

20- Heavy Metal Kings _ Seance Gone Wrong

21- Edo.G _ Boom

22- Rez Sps Kings _ Chemtrails feat. Shabazz the Disciple & Lord Fury

23- Starvin B _ Night School feat. Foul Monday & Lil Fame

24- Meyhem Lauren & DJ Muggs _ Shea Stadium feat. Action Bronson

25- Tragedy Khadafi _ That’s Street

26- Parallel Thought, C-Rayz-Walz _ Chorus I

27- Camoflauge Monk _ Twin Towers

28- ChanHays _ The Medicine feat. Monark, Ruste Juxx & Cormega



http://www.mixcloud.com/dangerous_ground_radio_show/

http://www.ustream.tv/channel/onlygoodstuff

https://www.facebook.com/Dangerous-Ground-Radio-Show-706235009521160/?ref=aymt_homepage_panel


Mercredi ! Rencontre avec Juke, « Le Ténor de Brest » // 06.12.2017

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Au programme ce Mercredi !

Vincent, Julie et Justine reçoivent Juke pour la sortie de son album début décembre « Les aventures du Ténor de Brest ».

Entre 2 résidences avec ses musiciens Juke a pris le temps de venir partager avec nous son histoire et sa passion pour la musique.


Les musiques de l’émission : 

Juke – La crique aux Bigorneaux

Juke – Les Penn Culs

La Tordue live En Vie – Lune

Fleet Foxes – Mikonos

The Clash – guns of brixton

 


CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°13 2017-2018 « LE SAXOPHONISTE ALTO, TENOR ET CLARINETTISTE : ART PEPPER » – 4 DECEMBRE 2017

Art Pepper
Art Pepper et son saxophone alto


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Art Pepper est né à Gardena, Californie le 1er septembre 1925. Il nous a quittés le 15 juin 1982 à Los Angeles. Jeune, il fait ses « classes » chez Benny Carter et Stan Kenton dans les années 1940. Après son service militaire en Europe dans les années 45-46, il retourne chez Kenton en 1947 avant de constituer son premier quartette. Malheureusement, dès cette époque, à un peu plus de vingt ans, il s’adonne déjà aux stupéfiants. La Justice le poursuit. Il fera de la prison à Fort Worth pendant deux années. A sa sortie de prison, il reprend ses activités musicales. Il réalisera quelques beaux enregistrements pour la firme Pacific Jazz avant de rejoindre Lester Koenig en 1956. Cependant sa vie devient de plus en plus chaotique avec la drogue, les démêlés sentimentaux, la délinquance. A partir de 1959 Art Pepper alterne prison à San Quentin et enregistrements. En 1966, libéré, il entreprend de jouer du saxophone ténor et rejoint la formation de Shelly Manne. En 1968, engagé par Buddy Rich, il se remet à l’alto. La rencontre de Laurie Miller, une journaliste qui deviendra sa femme, le décide à se faire désintoxiquer et à entreprendre la rédaction de son autobiographie qu’il intitulera « Straight Life ». Il décide alors de rejouer et se rend au Japon. Il enregistre en 1975 son album intitulé « Living Legend ». En 1977 il se rend au Village Vanguard à New York avant une deuxième tournée triomphale au Japon en 1978. En juillet 1980, il est à Paris et, en septembre il réalise son rêve : enregistrer avec des cordes. A cette époque sa santé se dégrade rapidement. Il meurt en 1982, quelques semaines après la projection du film de Don McGlynn, qui lui rend hommage et qui est intitulé, « Notes From a Jazz Survivor ».

Art Pepper a été très influencé par le style de Lester Young. Son exceptionnelle maîtrise du saxophone alto en a fait l’un des plus remarquables stylistes de l’instrument. Son jeu conjugue à la fois une exemplaire mise en place rythmique ainsi qu’une invention mélodique qui semble illimitée. Il est parfaitement à l’aise dans les tempos vifs et la ballade dans laquelle il développe un lyrisme superbe. Sa phrase est aussi extrêmement bouleversante, compte tenu de son destin tragique lié à sa vie pour le moins tumultueuse.

Art Pepper… La Macura / Mallets / You go to my head / Blues in / Stompin’ at the Savoye / Red Pepper Blues / Tin Tin Deo / Star eyes / Besame mucho / Blues at twilight

La semaine prochaine « Jaco Pastorius en live »

Bonne semaine

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »


Choubidouwap – Episode 07 – Saison 07 (#159)

S07choubi 07b

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Générique : The Mike Theodore Orchesta – Moo Trek


VERY PLEASANT MIXTAPE


Annonce Choubidouwap

01 - The London Symphony Orchestra - Stampede Along the Thames ( 1975)

02 - Messengers - Gang Bang (1975)

03 – Vladimir Cosma - Very Pleasant (1980)

04 – Julien Baer – Naturel (2005)

05 - Vincent Gemignani - Liberalia (1970)


« Attention, Qui Que Vous Soyez!.. »


06 – Forever Pavot – The Most Expansive Chocolate Eggs (2017)            

07 – Katerine – Mort A La Poésie (2002)

08 – Les Baxter – Hogin’s Machine (1969)

09 - DJ Shadow & The Automator - Inspector Jay From Dehli (2000)


Annonce Choubidouwap


10 – Donny Benet – Konichiwa (2017)

11 – The Primates – King Kong (1979)


Pub Crédit Agricole Episode 05


12 - Rae & Christian - Wake Up Everybody (R&C Remix) (2001)

13 - Fraykers Revenge - Exercise 22

14 - Timo Lassy - The More I Look At You (Feat. Jose James) (2009)

15 – Franco Micalizzi - Bargain with the Devil Pt. 2 (1974)

16 – TJ Stone - She’s Got To Have It (1974)


Outro : Mr. T & The Coffeehouse 5 – Music to Think By


Whizzz & Love du Vendredi 1 décembre




Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Mix #1 Illumination de Noël
Zack Keim / Open your doorway / Get Hip Folk Series
Belle & Sebastian / I’ll be your pilot / Matador
Cut Worms / Alien sunset / Jagjaguwar
Avid Dancer / Move on up / Unreleased

Le Dig Du Cru : comment faire quand on n’a pas de Shazam et du fromage à raclette en guise de cerveau
WhoMadeWho / Rose / Gomma

Mix #2 Les Elfes au Marché de Noël
Souleance / Partay / First Word
Junior Byron / Dance to the music (Dub version) / Formula
Soulwax / Is it always binary (Deewee’s Dub Version) / Deewee
Escape-Ism / Iron curtain / Merge

L’info du 20h : la bedroom pop pour les Nuls, conférence de Mr B parrainée par le Klub Des Hipsters
Rex Orange County feat. Benny Sings / Loving is easy / Self-released

Spéciale Ron Hardy
Tous les morceaux sont des edits réalisés par l’immense Ron et pressés pour la première en fois en vinyle par son neveu Bill sur son propre label Partehardy entre 2009 et 2017, sauf *
Connie Case / Get down
Chain Reaction / Changes
Bamboo / Space ship crashing
Magnifique / Magnifique
Harry Thurmann / Underwater

P-Sol / Oh Gawd *
Ron Hardy / Jacks the boxx (Basement mix)
Set The Tone / Dance Sucker (François K remix) *


Réveil Campus du Vendredi 1er Décembre

 

Sélection Pop Française de 7h30 à 8h

 Le morceau Douceur #1Françoise Breut - Km 83 (clin d’oeil au projet Julie Rey). 
https://www.kisskissbankbank.com/oliver-et-la-fille-oubliet…

Le morceau « vive l’Europe »Fitness Forever (Tonight) – Arbre Magique (Feat. Juniore ) 

La Cover & La Bise à La Souterraine Pantin Plage - Allume- moi (The Doors Light My Fire cover) 

 Le morceau pour JulienVendredi sur Mer - Larme à Gauche

 Le morceau Douceur #2Michel Legrand - Le Massage des doigts


Mercredi ! Émission spéciale Batman // 29.11.2017

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Au programme ce Mercredi !

Chevalier noir, homme chauve-souris et protecteur de Gotham. Vous l’avez deviné, aujourd’hui on parle de Batman ! Pendant le festival Travelling à Rennes, Yumi a eu la chance de découvrir le film Batman réalisé dans les années 60. Un film loufoque et coloré, loin de l’image sombre qui colle actuellement à la peau du super-héros.

Pour en savoir plus sur l’évolution de l’alter-égo de Bruce Wayne, Hélène est partie à la rencontre de Stéphane Le Troëdec, traducteur de comics et expert du chevalier noir. Il retrace avec nous l’évolution de Batman à travers les décennies et nous explique les différentes facettes du personnage.

Batman c’est aussi des musiques marquantes. Valentin vous a préparé une petite sélection de morceaux qui ont accompagné les aventures du super-héros depuis les années 60.

Merci au Festival Travelling ainsi qu’à Stephane Le Troëdec pour cet échange passionné aux informations précieuses.

Retrouvez Stephane Le Troëdec sur http://www.makma.com

Les musiques de l’émission :

Nelson Riddle – Batman Opening 1966

Nelson Riddle – Holy Flypaper

Prince – Partyman

Smashing Pumpkins – The End is the Beginning is The End

Danny Elfman – The Batman theme