CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°5 2017-2018 « ILLINOIS JACQUET, DON BYAS & BEN WEBSTER OU LE SAXOPHONE DANS LE MIDDLE JAZZ (1929-1945) » – 02 OCTOBRE 2017

Ben Webster & Don Byas
Ben Webster et Don Byas
Ben Webster & Illinois Jacquet
Ben Webster et Illinois Jacquet


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Illinois Jacquet
Jean-Baptiste Jacquet après l’étude de la batterie, se consacre au saxophone soprano et au saxophone alto dont il joue dans des orchestres locaux dans les années 30. Ayant adopté finalement le saxophone ténor, il joue dans l’orchestre de Floyd Ray en 1941. Engagé par Lionel Hampton la même année, il s’impose en vedette avec son fameux solo sur « Flying Home ». Il passe ensuite en 1943-44 chez Cab Calloway puis chez Count Basie en 1945-46, enfin dans la troupe du « Jazz at the Philharmonic ». Il a l’occasion ainsi de se rendre plusieurs fois en Europe et notamment en France, au Festival de Nice et à celui de Villeneuve-sur Lot. En 1944 il est quasiment la vedette du film « Jammin’ the Blues ». Il décède le 22 juillet 2004 à New York.
Soliste exubérant au ténor, il est également hyper lyrique dans les pièces en tempo lent.

Don Byas
Wesley Carlos Byas, surnommé « Don », est né dans l’Oklahoma à Muskogee le 21 octobre 1912 d’une mère indienne Cherokee. Très jeune il joue du saxophone alto dans les orchestres de Bennie Moten et de Walter Page. Il fond son premier orchestre en 1931 puis est engagé par Lionel Hampton en 1934 en Californie. Il joue par la suite avec des chefs comme Lucky Millinder, Andy Kirk, Coleman Hawkins, avant de remplacer Lester Young dans l’orchestre de Count Basie de 1941 à 1943. En 1944 on le trouve chez Dizzy Gillespie puis chez Don Redman qu’il accompagne en France en 1946. Il décide alors de se fixer en Europe. Il meurt à Amsterdam le 24 août 1972.
C’est un saxophoniste altiste à l’aise dans la ballade avec une sonorité voluptueuse.

Ben Webster
Benjamin Francis Webster est originaire de Kansas City où il est né le 27 février 1909. Il commence par étudier le violon, le piano puis le saxophone. Il joue du saxophone ténor chez Bennie Moten, Andy Kirk, Bennie Carter ou Fletcher Henderson. Il connaît la célébrité par son passage chez Duke Ellington de 1940 à 1943. Il forme alors son propre groupe à Kansas City puis c’est la rencontre avec Count Basie en 1953 et peu de temps après, celle du Jazz at the Philharmonic. Il est en Europe, au Danemark et en Hollande, dans les années 1965. Il meurt le 20 septembre 1973 à Amsterdam.
Ben Webster a un style voisin de celui de Coleman Hawkins, avec un son tantôt fougueux tantôt très moelleux dans la mélodie langoureuse.

Illinois Jacquet : Flying home / Ghost of a chance / Memories of you / Jacquet Bounce / Jumpin’ at Apollo / Blue satin
Don Byas : Candy / Cherokee / Tenderly / September song / Roses of Picardy
Ben Webster : Just A-sittin’ and A-rockin’ / Chelsea Bridge / I got it bad and that ain’t good / Blues Mr Brim

A la semaine prochaine pour de nouvelles aventures jazzistiques !

La semaine prochaine sur Campus Meeting Jazz : « Le pianiste, organiste et chanteur Ben Sidran »

Bonne semaine

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »