CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°24 2016-2017 « LE PUISSANT BATTEUR, CHEF D’ORCHESTRE DE DANSE, CHICK WEBB » – 06 Mars 2017

Chick Webb
Le grand batteur et champion du swing Chick Webb


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

William Henry « Chick » Webb , batteur et chef d’orchestre américain, est né à Baltimore dans le Maryland en 1909, il décéde le 16 juin 1939 dans la même ville. Nain et bossu, passionné par la batterie, il tape déjà, dès l’âge de trois ans, sur toutes sortes d’ustensiles, notamment de cuisine, ou sur des boîtes en fer en raison de sa passion enfantine pour le rythme ! A neuf ans, il s’échine à vendre des journaux dans les rues de Baltimore pour se payer sa batterie. En 1924 à New York, Duke Ellington le remarque et se prend d’amitié pour lui. Il le fera ainsi embaucher en 1926 – il n’a que 17 ans – au Black Bottom Club puis au Paddock Club de New York. Chick Webb joue à l’époque avec Johnny Hodges et le trompettiste Bobby Stark. En 1930, il devient la vedette du Savoy Ballroom, le principal dancing de Harlem. Il anime alors un très grand orchestre de danse avec des musiciens aussi remarquables que les trompettistes Taft Jordan ou Bobby Stark, les trombonistes Sandy Williams, Claude Jones, les saxophonistes Hilton Jefferson et surtout, le déjà talentueux Louis Jordan, le bassiste John Kirby. Le répertoire s’enrichit en 1934 d’arrangements d’Edgar Sampson comme le fameux « Stompin’ At The Savoy » qui deviendra l’indicatif de l’orchestre ou, « Blue Lou ». La rencontre avec Ella Fitzgerald en 1935 – elle n’a que 17 ans – sera décisive car elle lui apportera des hits fabuleux comme « A Tisket, A Tasket » en 1938. Il meurt peu après en 1939, au faîte de sa gloire, d’une tuberculose osseuse. Teddy McCrea reprendra le grand orchestre de Chick Webb après sa disparition, ce jusqu’en 1942 et, avec toujours Ella Fitzgerald.

Chick Webb était un artiste au tempo explosif avec un jeu puissant qui dominait l’orchestre en jouant des sonorités sur les caisses et les cymbales, le tout dans un swing parfait qui charmait naturellement les danseurs. Il eut de l’influence sur des artistes comme Sid Catlett, Jo Jones, Cozy Cole ou Gene Krupa. Il fut plus un accompagnateur qu’un soliste car son orchestre était d’abord selon sa conception, un orchestre de danse.

Découvrir Chick Webb… « Stompin’ at The Savoy » / « Blue Minor »/ « Blue Lou » / « Just a Simple Melody » / « Liza » / « Breaking ‘Em Down » / « Heebie Jeebies » / « On the Sunny Side of the Street » / « Clap hands ! Here comes Charley » / « I Got a Guy » / « A Tisket, A Tasket » / « Heart of Mine » / « I’m just a Jitterbug » / « Rock it for me » / « Everybody Step »

La semaine prochaine « Little Richard entre gospel et blues ! »

Bonne semaine

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »