CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°20 2017-2018 « L’ACCORDEONISTE ET LE BANDONEONISTE… RICHARD GALLIANO » – 05 FEVRIER 2018

Richard Galliano
Richard Galliano et son accordéon


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Il n’est pas courant dans une émission de jazz de rendre hommage à un instrument qui reste rare et discret dans la musique de jazz et qui, de plus, est victime de moult préjugés: l’accordéon. Et pourtant, quand il s’agit d’un virtuose comme Richard Galliano il convient de s’incliner bien bas et de rendre ses lettres de noblesse à cet instrument.

Richard Galliano, accordéoniste, bandonéoniste et compositeur d’origine franco-italienne, est né le 12 décembre 1950 à Cannes. Son père, Luciano Galliano, professeur d’accordéon, l’incite dès l’âge de quatre ans à jouer de cet instrument et, à douze ans il remporte le concours des « jeunes prodiges » pour la ville de Nice. Parallèlement aux cours d’accordéon, Richard Galliano suit des cours d’harmonie et de trombone à coulisse au conservatoire, apprentissage du trombone qui lui vaudra le 1er prix d’excellence en 1969 au conservatoire de Nice qui, à l’époque, est dirigé par le célèbre organiste Pierre Cochereau. En 1973, à Paris, il se lie d’amitié avec Claude Nougaro. Les deux hommes participent ensemble aux concerts du chanteur. Leur collaboration durera sept années. A partir des années 80, Richard Galliano se voit amener à accompagner et à enregistrer avec de nombreux musiciens de jazz tels Chet Baker, Jimmy Gourley, Eddy Louiss et sa fanfare « Multicolor Feeling » en 1991, Michel Portal, le quartette de Steve Potts, le batteur et percussionniste indien Trilok Gurtu, Ron Carter. Inventeur du « New Musette », Richard Galliano recevra le prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz en 1992.

Découvrir Richard Galliano en écoutant ce soir… New York Tango / Blue Day / Sang Mêlé / Tribute To Jo Diorio / I Remember Clifford / Sanguine / You Must Believe In Spring / Sanfona / Tacot Blues / Come On D.H.

Son phrasé souple et virtuose et sa sonorité l’ont imposé comme étant le symbole du renouveau de l’accordéon dans le jazz.

Nous nous retrouverons la semaine prochaine avec un nouveau musicien de jazz à découvrir.

En attendant, bonne semaine en écoutant beaucoup de musique de jazz.

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »