CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°19 2017-2018 « LE FOUGUEUX ET HENDRIXIEN GUITARISTE MIKE STERN » – 29 JANVIER 2018

Mike Stern
Mike Stern et sa célèbre guitare Fender


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Michael Stern, dit Mike, est un guitariste né à Washington D.C. le 10 janvier 1953. Sa mère, pianiste classique, lui fera étudier le piano. C’est à douze ans qu’il décide de consacrer son jeu à la guitare Sa famille s’installe alors à Boston. Suicidaire, atteint de graves troubles psychologiques, il séjourne dans un établissement spécialisé pour ce type de pathologie entre 1967 et 1969. Il découvre alors le blues et le joue sur sa guitare. En 1971, à la Berklee School, il a la chance d’avoir le grand guitariste de jazz Pat Metheny comme professeur (à qui Campus Meeting Jazz rendit hommage il y a un an ou deux). Il joue alors dans des clubs locaux, avec notamment le saxophoniste Jerry Bergonzi. Cela lui vaudra en 1975 de décrocher un engagement de deux ans dans le célèbre groupe de rock-blues « Blood Sweat and Tears ». Il fait la connaissance de Jaco Pastorius.

Après une incursion de sa part dans la musique de rock en 1976, Mike Stern travaille avec Billy Cobham en 1980. L’année suivante il joue avec le saxophoniste Bill Evans, qui le présente à Miles Davis et avec qui il restera jusqu’en 1983. (« The Man With The Horn », « Star People »). Il enregistre son premier disque en solo et travaille avec le groupe de Pastorius. On le retrouve à New York avec David Sanborn puis dans des clubs new yorkais comme le « Bar 55 » où il joue en trio. En 1985 il revient huit mois chez Miles pour remplacer John Scofield qui vient de quitter l’orchestre. Il enregistre un deuxième disque sous son nom, « Upside Outside ». Le saxophoniste Mike Brecker l’invite alors en 1986 à rejoindre le groupe de jazz fusion « Steps Ahead ». Il jouera ensuite beaucoup avec les frères Brecker, Bob Berg, le célèbre guitariste Bireli Lagrene, Joe Henderson, dans l’orchestre duquel il remplacera à nouveau John Scofield.

Mike Stern a commencé à jouer sur une guitare électrique Fender Telecaster des années 1960, qui appartint, pour la petite histoire, au grand bluesman Roy Buchanan, guitariste et chanteur de blues phare des années 70. Pour schématiser, Mike Stern alterne dans son jeu de guitare à la fois le timbre clair et léger des guitaristes de bop et parallèlement le jeu brutal aux sonorités distordues à la façon de Jimi Hendri.

Lost Time (album Standards) / Blues for Al (album All Over The Place) / OCD (album All Over The Place) / KT (album Who Let The Cats Out?) / Texas (album Who Let The Cats Out ?) / Blue Runway (album Who Let The Cats Out ?) / Good Question (album Who Let The Cats Out ?)

A la semaine prochaine

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »