CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°18 2017-2018 « DREYFUS NIGHT IN PARIS NUMBER TWO PARIS 7 JUILLET 1994  » – 22 JANVIER 2018

Dreyfus night in Paris
Dreyfus Night in Paris Number Two Paris 7 juillet 1994


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Les Disques Dreyfus sont une société de production et d’édition musicale française créée en 1985 par Francis Dreyfus qui crée parallèlement Francis Dreyfus Music aux Etats-Unis. Le label comprend des artistes aussi variés que Alan Stivell, le pape de la musique celtique, Marcus Miller, bassiste élevctrique de jazz génial et ancien musicien de l’orchestre de Miles Davis dans les années 1980, Pierre Schaeffer, père de la musique concrète et électroacoustique en France, des jazzmen commeMichel Petrucciani, Richard Galliano, Aldo Romano, Ahmad Jamal. En 1991 avec Yves Chamberland, Francis Dreyfus fonde le label Dreyfus Jazz qui produira Steve Grossman, Richard Galliano, Michel Petrucciani, Biréli Lagrène, Eddy Louiss, Didier Lockwood, Aldo Romano et bien d’autres.

Francis Dreyfus est décédé le 24 juin 2010.

A des fins promotionnelles, le label a initié ses Dreyfus Nights. La deuxième Dreyfus Night organisée a lieu au Palais des Sports de Paris le 7 juillet 1994. Michel Petrucciani est le maître de cérémonie. Marcus Miller qui avait déjà joué à Paris la veille avec Kenny Garrett,est invité à cette session avec Garrett, Lenny White ami de Michel Petrucciani est invité et enfin, Biréli Lagrène s’adjoint au groupe sans connaître les autres.

La fusion, l’entente entre tous les membres de l’orchestre sont immédiates. Un grand disque en sortira publié – seulement – en 2003.

L’album se compose uniquement de trois pistes.

La première est « Tutu », un morceau composé pour l’album éponyme de Miles Davis de 1986, dont les solos évoquent « So What » du même Miles même si les accords sont différents. La seconde se nomme « The King is gone » en l’honneur de Miles Davis, une pièce en forme de blues composée également par Marcus Miller à l’occasion de la disparition de Miles trois ans auparavant, enfin la troisième, « Looking Up », une composition de Michel Petrucciani.

A l’écoute ce soir, donc… Tutu / The King is gone / Looking Up / Samba des Prophètes par Michel Petrucciani et son Trio (bonus)

A la semaine prochaine

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% Jazz Music only ! »