CAMPUS MEETING JAZZ – EMISSION N°17 2017-2018 « LE SAXOPHONISTE ALTISTE, SOPRANO ET TENOR BRANFORD MARSALIS » – 15 JANVIER 2018

Branford Marsalis
Branford Marsalis


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Surnommé « Jeepy » ou encore « Steepee », le saxophoniste altiste, soprano et ténor Branford Marsalis est né le 26 août 1960 au Pont Breaux en Louisiane. Il est le frère du trompettiste Wynton Marsalis. Très jeune il apprend le solfège, l’harmonie et la clarinette et se voit imposer une formation à la musique classique par son père. Il suivra les études du Berklee College of Music de Boston. C’est pourtant la musique de jazz qu’il rejoint en 1980, en entrant comme altiste dans le grand orchestre de Clark Terry avant de suivre son frère Wynton Marsalis au sein des Jazz Messengers.. Puis il s’associe à Wynton pour jouer du saxophone ténor dans le groupe.

Il enregistre son premier album en quartet et en leader en 1983 avant de rejoindre Miles Davis pour la réalisation de l’album Decoy en 1984. En 1985 il fait partie de l’orchestre qui accompagne le chanteur Sting. Reprenant ensuite sa carrière de free-lance, il s’astreint à publier sous son nom un album par an. Dans les années 80, il s’associe à des anciens comme Jeff Watts, Kenny Kirkland ou le bassiste Bob Hurst qui vont constituer son orchestre de scène. La chaîne de télévision NBC l’emploie à partir de 1992 pour l’émission de télévision « Tonight Show ».

Technicien d’exception, Branford Marsalis est l’artisan d’un bebop revisité grâce à des trouvailles comme ses notes coulées, redoublées, la variété de l’attaque dans une même phrase. Sa délicatesse ne manque pas de nuances tout en le faisant s’adapter ponctuellement à l’instrument dont il joue, soprano et ténor essentiellement. Sa connaissance de l’instrument le fait s’identifier à des musiciens comme Ben Webster, Sonny Rollins, John Coltrane ou Charlie Rouse. Saxophoniste de valeur, il sait tout jouer, voire « imiter » la plupart des musiciens de jazz contemporains.

Oeuvres écoutées : Treat it gentle / Maestra / The lonely swan / Muldoon / Dinner for one please, James / Eternal

Jean Claude

« Campus Meeting Jazz is really 100% of Jazz Music only ! »